Le Festival MRCY, un événement à ne pas manquer

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

L’an dernier, j’ai bravé la traversée de la rivière des Prairies (en métro, il faut le dire) pour assister à la première édition du festival MRCY. Oui, oui, malgré mon statut de Montréalaise, j’ai osé visiter Laval… et j’ai aimé ça.MRCY, prononcez « merci », fait référence à l’espace Montmorency où l’événement aura lieu encore une fois cette année. C’est à deux pas du métro du même nom et vu sa proximité avec le Collège (aussi du même nom), l’événement devient une occasion de profiter de la rentrée pour organiser un rendez-vous musical qui clôt la saison estivale.

MRCY

MRCY, c’est gros, mais pas trop gros. C’est l’occasion de vivre un festival, à grandeur humaine. Si on perd un ami sur le site, il est possible de le retrouver sans avoir à déclencher des signaux de fumée. Pour ceux qui n’aiment pas les grands événements estivaux, car la foule y est trop dense, c’est l’occasion parfaite de découvrir une ambiance décontractée, amusante, d’écouter de la musique, tout en ayant encore de l’espace pour respirer. C’est aussi un bon festival pour les plus jeunes n’ayant jamais mis les pieds sur le site d’un festival : ça permet d’apprivoiser cette bête qui pourrait bien rapidement devenir une obsession.

Pour donner une idée, l’an dernier, on parlait d’un « block party », qui était vraiment la meilleure façon de décrire cette journée. D’ailleurs, j’ai été impressionnée par la qualité de cette première édition, qui brillait justement par une certaine simplicité. De la musique, de la nourriture et une grande sculpture multicolore qui annonçait le nom de l’événement, à l’entrée. Tout ce qu’il faut pour profiter d’une agréable journée à l’extérieur à écouter de la musique. La vue était parfaite de presque partout, incluant de la zone VIP où j’ai eu la chance de passer la soirée.

J’ai donc pu voir les spectacles de Sky Ferreira, qui a commencé la journée, suivie de Neutral Milk Hotel, The Barr Brothers (ma découverte de la soirée!), Death from Above 1979, puis des toujours excellents Metric.

Cette année, l’événement grossit pour faire place à deux scènes où les artistes se succèderont tout au long de la journée. Plusieurs camions de rue seront sur place pour sustenter les festivaliers, et il y aura un volet d’arts visuels.

La deuxième édition aura donc lieu le samedi 26 septembre prochain et les festivaliers auront droit à une programmation vraiment excitante : Alabama Shakes, Mac Miller, Kodaline, Mister Wives, July Talk, The Joy Formidable, Alaclair Ensemble, Safia Nolin, Battles, Local Natives, A$AP Ferg et Angel Haze. Les spectacles débuteront à 13 h et continueront jusqu’à 23 h 30.

Si vous ne pensez pas connaître tous ces artistes, je vous encourage fortement à écouter quelques-unes de leurs chansons avant le festival. Vous vous rendrez certainement compte que, finalement, vous les avez déjà entendus, sans savoir leur nom ! Et puis, si vous n’avez pas le temps, ce sera l’occasion de faire des découvertes musicales qui pourront vous accompagner tout au long de l’année scolaire… jusqu’à ce que l’été revienne de nouveau (oui, j’y pense déjà).

Les billets au prix régulier de 60 $ sont en vente  au www.MRCYfest.com, aux guichets de la Salle André-Mathieu et au 450 667-2040.

Un forfait VIP donnant droit à un sac souvenir, à l’accès prioritaire au site, aux installations  ainsi qu’à certains kiosques de nourriture et breuvages est également en vente au coût de 100 $.

BIO : Béatrice Bernard-Poulin travaille dans le vaste domaine des communications depuis plus de six ans. Elle est blogueuse et rédactrice pour plusieurs publications, œuvre en relations avec les médias pour de nombreux événements, en plus de partager conseils et anecdotes afin d’aider les femmes à vivre la vie de leurs rêves avec un petit budget sur Eille la cheap!.

Nos adresses coup de cœur pour la famille à Laval

Au fil de nos billets quotidiens, nous vous avons déjà parlé de plusieurs de nos commerces coup de coeurs, en particulier des crémeries. Mais on a aussi fait d’autres découvertes qu’on veut partager avec vous, parce que quand on se déplace en famille et qu’on ne veut pas manger chez McDo, on ne sait pas toujours où aller pour que nos enfants soient à leur place. Alors voici quelques bonnes adresses qu’on vous invite à découvrir en famille!

Tandoori Palace
L’endroit idéal pour faire découvrir à vos enfants les richesses de la cuisine indienne, à petit prix. Sur l’heure du dîner, on y sert un buffet varié et succulent. À 13$ pour les adultes, moitié prix pour les enfants, et gratuit pour les 5 ans et moins, c’est une aubaine! L’avantage d’un buffet, avec les enfants, c’est qu’on n’a pas besoin d’attendre d’être servis pour manger, et qu’on peut goûter à tout!

Tandoori

Kiyomi tapas coréennes
En plein coeur du Centropolis, voici un excellent endroit pour se régaler et faire des découvertes culinaires! On vous conseille de commander plusieurs tapas à partager, qui vous seront apportées à tour de rôle, afin que chacune soit dégustée à la bonne température. Le menu est complètement éclaté! Si vous êtes amateurs de cuisine fusion, on vous conseille vivement la poutine kimchi, généreuse et délicieuse! Bonus: le menu allume dans le noir.

Koréen

Ottavio
Gens de la région montréalaise, vous connaissez peut-être déjà ce restaurant, mais pour nous, c’était une découverte! Nous n’avions pas réservé, alors nous avons dû attendre qu’une table se libère, mais ça nous a permis d’admirer la présentation des plats avec lesquels défilaient les serveurs. Wow! C’est plutôt rare dans les restaurants familiaux qu’on se donne autant de mal pour présenter les plats. Et croyez-nous, c’est aussi bon que beau! En plus, les portions sont si généreuses que vous en aurez certainement pour votre lunch du lendemain. Avis aux gens ayant des allergies: il y a un menu sans gluten et ils offrent un fromage sans produits laitiers, ce qui réjouira aussi les végétaliens! Et le dimanche, c’est gratuit pour les enfants!

Ottavio

Coco Loco
Vous l’aurez deviné, il s’agit d’un restaurant pour déjeuner. Après s’être assis, on s’est dit «C’est plate, ils auraient pu nous donner des crayons de cire pour occuper les enfants», mais on a vite réalisé pourquoi rien n’était prévu pour les divertir (outre les magnifiques lustres en bulles de savon!): le service est tellement rapide que les enfants n’ont même pas eu le temps de demander quand le repas arriverait! Les assiettes sont simples (ne vous attendez pas à des fruits si la description du plat n’en parle pas), mais les portions sont raisonnables et les plats délicieux!

Menchie’s
Oui, c’est une chaîne internationale, et on préfère généralement les commerces locaux. Mais on ne se le cachera pas, cette crémerie est différente des autres, et les enfants l’ont adorée. Les votres aussi l’adoreront. Pourquoi? Parce que chacun peut choisir sa saveur de yogourt glacé, et le décorer de ce qu’il veut, dans les quantités qu’il veut. J’aurais bien aimé vous montrer une belle photo d’eux en train d’explorer le bar à garnitures pour créer leur combinaison de rêve, mais j’étais trop occupée à choisir mes propres garnitures pour immortaliser le moment.

Boutique Culotté
Quoi? Quelque chose qui ne se mange pas? Eh oui, on ne fait pas que manger dans la vie (même si on est gourmands)! On est aussi amateurs de friperies, et on a adoré celle-ci, située dans le vieux Ste-Rose. Les vêtements qu’on y trouve sont impeccables, et il y en a pour tous les âges jusqu’à 12 ans. La boutique offre aussi des vêtements neufs un peu plus chics, et un beau choix de chaussures pour enfants de bonne qualité.  Bonnes découvertes! Et en passant, nul besoin d’avoir de jeunes enfants pour découvrir ou apprécier ces endroits!

#experiencelaval #familleencavale

 

Se loger à Laval

Depuis la fermeture du camping Mont Laval il y a quelques années, les aventuriers qui, comme nous, désirent faire l’expérience de Laval sur plusieurs jours doivent se tourner vers l’offre hôtelière, à moins bien sûr d’y avoir de la parenté accueillante.

Dans le cadre de notre séjour, nous avons eu la chance de visiter plusieurs hôtels qui nous ont offert de passer une ou deux nuits chez eux. Pour nous qui voyageons habituellement au plus simple, découvrir l’univers hôtelier était une première (à part bien sûr un ou deux motels de bords de route, lorsque la météo rendait le camping impossible).

Se loger à l’hôtel représente une augmentation en confort qui dépasse tout ce que l’on a connu en famille. Ces nuits de silence et d’obscurité, à la température parfaite, avec des douches chaudes et propres, nous ont permis de soutenir la cadence de nos journées chargées et de récupérer pour nos activités du lendemain.

Cinq hôtels ont été visités durant notre séjour : le Sheraton, le Holiday Inn, le Comfort Inn, le Quality Suites et le Hilton. Tous les cinq sont à proximité du Centropolis, ce qui a facilité nos déplacements à travers l’île (une fois, bien sur, que l’on a bien compris comment fonctionnent les dessertes de l’autoroute des Laurentides). Si vous choisissez un de ceux-là, vous serez certainement bien logés, et vos enfants seront bien reçus. On a cependant décidé de vous dire ce qu’on a préféré à chaque endroit, pour vous aider à faire votre choix!

Sheraton
Piscine sur place. Très chic. Nous avions deux chambres communicantes, ce qui était parfait pour coucher les enfants d’un côté, et travailler sur notre blog de l’autre sans les déranger. Deux chambres communicantes, ça veut aussi dire deux salles de bain, ce qui représente un détail important lorsqu’on voyage à cinq! Si vous venez à Laval pour magasiner, celui-ci est le plus près du Carrefour Laval: vous n’aurez même pas à déplacer votre voiture!

Holiday Inn
Moderne. Piscine sur place, dont les fenêtres donnent sur un boisé, ce qui nous a permis de voir un dindon! Holiday Inn offre tous les repas gratuitement pour les enfants dans les deux restaurants annexés à l’hôtel. Avec trois enfants, ça fait une économie substantielle! Bien que tous les hôtels soient très bien situés, celui-ci était plus intuitif côté allées et venues, avec l’accès via l’Avenue Terry-Fox. Mathieu était aussi d’avis que le café fait dans la chambre était le meilleur.

Quality Suites
Ici, le déjeuner est inclus pour tout le monde, ce qui est bien apprécié. Enfants et parents étaient bien excités de pouvoir faire leurs propres gaufres dans le gaufrier! Nous logions dans une petite suite qui comptait une chambre fermée, plus une autre pièce avec un lit et un divan-lit, ce qui permet encore une fois de ne pas se coucher en même temps que les enfants!

Comfort Inn
Ici aussi, le déjeuner est inclus pour tout le monde, et il y a un gaufrier! La salle à manger était plus spacieuse et il y avait plus de choix. L’hôtel a été rénové récemment. Il est aussi plus petit, donc il n’y a pas d’ascenseur, ce qui nous a évité de subir les chicanes pour déterminer qui allait appuyer sur le bouton. Un détail qui, l’air de rien, fait une différence quand on a trois enfants en bas âge.

Hilton
Au Hilton, on était vraiment choyés, parce qu’ils nous ont offert une de leurs toutes nouvelles suites familiales. Wow! Deux chambres fermées, un petit salon et une cuisine avec frigo, plaque de cuisson et micro-ondes. C’était si parfait qu’on aurait souhaité y passer une nuit de plus, mais la chambre n’était pas disponible (un conseil: réservez à l’avance!). Il y a une piscine sur place. Je pense que ça vaut aussi la peine de mentionner que leurs nouvelles suites ont été aménagées avec un souci pour l’environnement. Toutes les ampoules sont LED et presque tout dans la suite est fabriqué au Canada. On l’apprécie!

Garçon fauteuil

Bon séjour à Laval!

#experiencelaval#familleencavale

 

Beau temps, mauvais temps : Le tourisme d’intérieur à Laval

Rien de plus triste que de réserver une fin de semaine d’activités extérieures plusieurs mois à l’avance et de tomber sur LA journée la plus orageuse du mois de juillet, ou la seule journée de l’histoire où une tornade s’abat sur le camping ou vous avez planté votre tente (fait vécu).

Si vous êtes convaincu que la malchance vous poursuit en vacances tel un mauvais sort, peut-être aimerez-vous planifier des activités qui auront lieu coûte que coûte, qu’il fasse -75°C ou bien qu’un déluge inonde la moitié de l’île Jésus.

Nous avons déjà parlé sur ce blogue du Cosmodôme, de Clip’n Climb et du Musée Armand-Frappier, trois activités intérieures que nous avons adorées, mais le tourisme d’intérieur à Laval se décline en bien plus de possibilités.

Putting Edge

Nous avons été particulièrement surpris de voir, au Centropolis, un véritable «nightlife»! Évidemment, avec les Fêtes du 50e et les nombreux restaurants et bars, la vie continue jusqu’à tard le soir. Putting Edge, un mini-golf intérieur où les parcours sont fluorescents, fait partie de ces lieux où peuvent aller les oiseaux de nuit, notamment les vendredi et samedi soirs, lorsque les portes ferment à 1 heure du matin. Sans trop se prendre au sérieux, nous sommes allés faire le 18 trous le soir, au grand bonheur des enfants qui s’adonnaient pour la première fois à cette activité classique qu’est le mini-putt. On ne sait pas vraiment qui a gagné, mais Eva a certainement usé la glissade et nos oreilles à force de la descendre en criant WOUHOUUUU!

Fluo jeune homme

iSaute

À cinq minutes du Centropolis, en plein coeur d’un quartier industriel, se trouve iSaute, un centre de trampoline intérieur coloré où l’on peut sauter notre vie en famille ou entre amis. Le lundi soir était la soirée «famille» et nous en avons donc profité pour aller faire quelques bonds sur leurs innombrables trampolines. N’étant pas des cascadeurs dans l’âme, nous avons d’abord sauté quelques minutes sur place, avant d’explorer les différentes possibilités du lieu : corde raide (slackline), basketball, ballon-chasseur et sauts dans des piscines de mousse.

iSaute enfants

Chaque enfant a trouvé son activité préférée et, malgré quelques casses-cous qui nous ont faits peur, le plaisir a été au rendez-vous.

Papa saute

Parfois, le beau temps lui-même peut être inconfortable. Lundi, veille d’orage, lorsqu’on a frôlé les 40°C, on en a profité pour se blottir confortablement à l’intérieur et visiter deux attractions majeures du Centropolis : Skyventure et Maeva surf!

Même si nos enfants sont trop jeunes pour ce genre d’activités, les visiter est une activité en soi, et il n’en coûte rien, pour le public, de passer son après-midi bien assis au frais, à regarder les gens participer à ces attractions époustouflantes.

Skyventure

S’il y a une activités que l’on aurait adoré faire, c’est de voler dans les airs, dans la puissante soufflerie du Skyventure. Même si la technique semble difficile à maîtriser au départ, tout le monde parvient à flotter de manière stable, et les sourires sur les visages en disent long sur ce que l’on doit ressentir lorsque l’on ne touche plus terre. Nous étions par hasard présents lors d’une démonstration complètement folle des instructeurs, qui exécutaient des figures dignes de spectacles aériens! Nous étions complètement bouche-bée.

Maeva Surf

Jointe à une impressionnante boutique spécialisée en accessoires et vêtements de surf, la vague de Maeva Surf permet au public d’expérimenter un sport en soi : le flowboard, qui n’a que peu de liens avec le surf d’extérieur. Les planches sont beaucoup plus petites, et les possibilités de mouvements, infinies. Lorsque nous y étions, un groupe de surfeurs (flowboardeurs?)  expérimentés nous en a mis plein la vue avec leurs prouesses.

Maeva surf

***

Bref, si votre semaine de vacances s’annonce pluvieuse et grise ou trop chaude et caniculaire, le tourisme d’intérieur à Laval offre de quoi passer une semaine bien remplie et riche en découvertes!

#familleencavale experiencelaval

Des légendes qui prennent vie au Bois de l’Équerre

L’une des nombreuses activités que l’on doit aux Fêtes du 50e de Laval est la Balade magique en forêt au Bois de l’Équerre. Affichant complet depuis longtemps, nous avons eu la chance d’être invités à cette activité par le président du Bois de l’Équerre Luc Leblanc, qui avait entendu parler de notre projet entre les branches.

Grâce à une petite subvention de la ville, la Corporation du Bois de l’Équerre a créé cette activité permettant aux marcheurs de découvrir la forêt en compagnie des personnages du folklore du village de Ste-Rose. Le succès est tel, qu’ils songent à rééditer l’expérience l’été prochain.

Guide nature

Y allant au départ principalement pour les enfants, se disant qu’on avait passé l’âge des balades magiques, nous avons été rapidement conquis par les comédiens Ariane Lavery et Gabriel Paré, et avons souvent ri aux éclats tant les textes, signés Marc-André Brunet, étaient bien ficelés. Six personnages nous attendent au détour des sentiers, chacun joué par Ariane ou Gabriel, et c’est au bout de quelques changements de costumes que Samuel chuchota à l’oreille d’Eva, comme un secret : «Eva, je crois que la fille, c’est la même qu’au début».

Et malgré la chaleur et les maringouins, lorsque la visite d’environ une heure s’est terminée, nous en aurions pris encore.

D’ailleurs, en passant, ne prenez pas les maringouins à la légère!

 

Après de telles émotions, on est allés à La Marquise (Laval-Ouest) prendre des rafraîchissements. Et si le tourbillon à saveur de Drumstick a fait notre journée, la slush bleue renversée sur le siège arrière de la voiture – une semaine seulement après un lait au chocolat renversé sur le siège arrière de la voiture – va certainement nous mener à repenser les règlements en matière de consommation de liquides à bord du véhicule 😉

 #familleencavale experiencelaval